Résultats d’examens biologiques Accéder à l'espace IFSI Filière gérontologique du Roannais

Du nouveau dans le service de gynécologie-obstétrique

La maternité de Roanne est une maternité de niveau 2B , c'est-à-dire qu’elle accueille les nouveau-nés et prématurés après 30 semaines d’aménorrhée et d’un poids supérieur à 1200g  et qu’elle dispose d’une unité de soins intensifs.

Les futures mamans peuvent être transférées le cas échéant dans une maternité de niveau 3, en particulier sur celle de Saint-Etienne.

La maternité compte environ 2000 naissances par an.

Le bloc obstétrical est équipé de 5 salles de naissance et 3 salles de pré-travail avec un accès direct à la salle de césarienne et au service de néonatalogie.

 

Les urgences accueillent 24h/24 et 7j/7 les femmes présentant une urgence gynécologique ou obstétricale.

 

Quels types de prise en charge le service de gynécologie-obstétrique propose-t-il ?

 

  • La prise en charge de l’accouchement :

Les femmes peuvent en fonction de leur souhait, bénéficier d’une anesthésie péridurale ou choisir d’accoucher de façon plus « nature », dans un environnement moins « médicalisé » mais permettant d’offrir une sécurité optimale de par la proximité immédiate du personnel et du matériel nécessaire à une prise en charge d’urgence.

Une salle de bloc opératoire est toujours prête et disponible pour la réalisation d’une césarienne en urgence si cela s’avère nécessaire.

Après l’accouchement les mamans et leur bébé seront accueillis dans le service de suites de couches, dans des chambres lumineuses et confortables en toute sécurité avec la présence constante des sages-femmes et des aides puéricultrices mais aussi, des médecins gynécologues-obstétriciens, anesthésistes et pédiatres sur place, de jour comme de nuit.

 

  • La surveillance échographique de la grossesse :

Le centre hospitalier de Roanne est centre de référence pour la surveillance et le dépistage des anomalies du développement fœtal (retard de croissance, malformations suspicion d’anomalie chromosomique, etc.).

Des médecins et des sages-femmes spécialisés réalisent les échographies recommandées à chaque trimestre de la grossesse.

 

  • La préparation à la naissance :

- Différentes préparations sont proposées : sophrologie, haptonomie, préparation en piscine et préparation futurs « maman et papa » ;
- Aide au sevrage du tabac ;
- Elaborer son projet de naissance et accoucher en toute sécurité ;
- Une consultation d’allaitement permet aux femmes une réflexion sur le choix de l’allaitement maternel et une aide tout au long de celui-ci ;
- Mise en place d’aides psycho-sociales à chaque fois que cela est nécessaire.

 

  • La rééducation périnéale et les bilans uro-dynamiques :

Après l’accouchement ou plus à distance, une rééducation du périnée est toujours possible et des bilans évaluant les besoins (rééducation voire chirurgie) sont proposés par des sages-femmes spécialisées.

 

  • Les consultations externes :

Elles permettent un suivi et des conseils quant à la contraception et la grossesse et la prise en charge de la pathologie gynécologique et mammaire.

Les médecins spécialistes du centre hospitalier constituent un recours chaque fois que médecin généraliste ou sage-femme le souhaitent. Le pilier de la prise en charge gynécologique reste le médecin généraliste même si le bassin roannais souffre d’un manque réel de médecins. Les conseils quant à la contraception, la prévention et le traitement des infections sont bien sûr de son ressort. Aujourd’hui, plusieurs sages-femmes libérales installées sur le bassin roannais, sont aussi à même d’assurer des consultations de grossesses mais aussi des consultations gynécologiques avec la mise en place et le suivi d’une contraception ou d’un stérilet.

Une prise en charge spécifique est proposée aux femmes enceintes si elles souffrent de diabète (découvert avant ou durant la grossesse) avec des consultations spécialisées d’endocrinologie et de diététique.

Un médecin psychiatre exerce à temps partiel et une psychologue est présente dans le service pour apporter une aide lorsque cela est nécessaire avant ou après l’accouchement.

Une consultation spécialisée de génétique, est en train de se mettre en place et concernera bien sur la problématique des maladies génétiques des futures mamans ou découvertes en cours de grossesse ou chez les nouveaux nés, mais aussi les femmes souffrant de cancers et se posant la question d’éventuelle prédisposition génétique.

 

  • La chirurgie gynécologique et mammaire :

Un peu laissée pour compte ces dernières années du fait d’un manque de praticiens, elle est de nouveau en pleine croissance.  Qu’il s’agisse de troubles gynécologiques, urinaires ou encore mammaires, six chirurgiens spécialisés sont à la disposition des femmes pour une prise en charge de qualité, conforme aux recommandations nationales et au tarif de la sécurité sociale.

 

  • La chirurgie et la prise en charge des cancers de la femme (sein et cancers pelviens) :

Le développement de l’unité de chirurgie, l’arrivée de nouveaux médecins spécialisés et le partenariat développé avec l’équipe d’oncologie de l’hôpital permettent une prise en charge globale, rapide et optimisée des femmes, quel que soit le stade de leur maladie.

En collaboration étroite avec l’équipe de soins de support du centre hospitalier « Diane », les patientes bénéficient d’une prise en charge médicale mais aussi sociale et psychologique permettant une meilleure adhésion au parcours de soins qui leur est proposé.

 

  • La radiologie avec la réalisation de mammographies de dépistage, d’échographie et de biopsies assure une continuité dans la prise en charge des cancers du sein. La réalisation des IRM mammaires et pelviennes vient compléter les bilans d’imagerie.

 

  • L’aide à la procréation médicalement assistée (AMP) :

L’unité d’AMP au centre hospitalier de Roanne a vu le jour en 1988. Elle est constituée de 2 secteurs unis par une convention : une unité clinique gynécologique au centre hospitalier de Roanne et une unité biologique au Laboratoire Bouvier en centre-ville.

Cette coopération entre ces 2 unités permet un accès de proximité sur le bassin roannais et une mise en œuvre optimale des compétences et des moyens disponibles localement. Cette activité est soumise à autorisation par l’ARS, qui est revue tous les 5 ans. La dernière autorisation a été donnée en 2013.

Après un bilan d’infertilité, les différentes possibilités seront exposées : de la « simple » stimulation ovarienne à la fécondation in vitro (FIV), les couples peuvent bénéficier d’une prise en charge adaptée à leur situation propre.

Avec plus de cinquante enfants nés grâce à la PMA en 2014, le centre de PMA de Roanne détient des résultats tout à fait satisfaisants. Pour l’année 2015, 132 inséminations, 127 ponctions d’ovocytes et 67 transferts d’embryons, de nombreuses grossesses sont encore en cours.

Une consultation spécialisée de génétique, est en train de se mettre en place et concernera bien sur la problématique des maladies génétiques des futures mamans ou découvertes en cours de grossesse ou chez les nouveaux nés, mais aussi les femmes souffrant de cancers et se posant la question d’éventuelle prédisposition génétique.

 

  • L'hypnose :

Toujours attentive aux nouvelles techniques, l’équipe médicale propose désormais l’hypnose comme méthode alternative ou complémentaire aux modalités d’anesthésie « classiques » permettant d’améliorer le vécu des actes plus ou moins invasifs proposés aux couples tout au long de leur parcours.

 

  • Le Centre de Planification et d’Education Familiale : CPEF

Les CPEF ont été mis en place suite à la loi Veil et Neuwirth en 1972, concernant la législation de l’IVG et sont dépendants des centres hospitaliers avec un financement du conseil départemental.

Ils sont un lieu d’écoute, d’accompagnement, d’informations, d’échanges, de prévention et d’orientation, mais c’est aussi un lieu de consultation et de dépistage.

Le fonctionnement actuel du CPEF permet de répondre aux demandes individuelles de conseils et de soins.

Le CPEF s’adresse à un public particulier : collégiens, lycéens, étudiants, adolescents et femmes en difficulté sociale. L’accueil est confidentiel, les mineurs peuvent venir sans l’accord des parents.

Les consultations, tests de grossesses, dépistages, etc., sont gratuits pour les jeunes jusqu’à 21 ans et pour les personnes non assurées sociales.


 

Un récent renforcement des équipes

 

Depuis le début de l’année plusieurs nouveaux médecins sont arrivés (de gauche à droite) :

  • Le Dr Fabienne COMTE, venant du CH de Lyon avec une grande expérience de la chirurgie pelvienne coelioscopique, voie basse et de la cancérologie gynéco-mammaire.
  • Le Dr Stéphanie COGNET, venant du CH de Clermont-Ferrand, avec une grande pratique de la chirurgie pelvienne (coelioscopique et voie basse) et urologique (traitement de l’Incontinence), pratiquant par ailleurs le suivi des grossesses pathologiques.
  • Le Dr Anne MEUNIER, venant de Lyon avec une grande expérience de la cancérologie gynécologique (pathologie du col, de l’endomètre et de la vulve) et mammaire après son passage au Centre Alexis Vautrin (à Nancy) et au Centre Léon Bérard de Lyon. Ayant participé à l’élaboration de différents référentiels de prise en charge des cancers en particulier du sein et ayant une participation au sein du réseau, le Dr Meunier souhaite créer un véritable lien entre l’équipe chirurgicale du service de gynécologie et l’équipe d’oncologie, voire de soins palliatifs. Le Dr Meunier a pris la chefferie du service le 1er mai 2016.

 

Le service comporte désormais une dizaine de praticiens avec chacun des spécificités :

  • Le Dr Jean-François NORD, gynécologue-obstétricien, responsable du service pendant de nombreuses années, va progressivement interrompre son activité pour une retraite bien méritée. Retraite partielle puisqu’il restera attaché dans le service comme échographiste référent dans le suivi et la prise en charge de l’échographie obstétricale  de dépistage.
  • Le Dr Rose-Marie DIA assure la prise en charge des femmes en détresse à travers son exercice au centre de planification et d’éducation familiale, la réalisation des IVG et bien sûr le suivi des grossesses pathologiques.
  • Le Dr Jamila AIT EL ADDAD assure de même, à temps partiel, les consultations de gynécologie et la prise en charge des IVG.
  • Le Dr Catherine MANIER participe à l’activité de PMA et au suivi des grossesses pathologiques.
  • Les Dr Liliana BRASOVEANU et Youssef MATTOUT, chirurgiens et gynécologues-obstétriciens assurent la prise en charge de la chirurgie du sein, pelvienne et urologique (voie basse, cœlioscopie et chirurgie de l’incontinence urinaire) et le suivi des grossesses pathologiques. 

 

L’arrivée de ces nouveaux médecins est une excellente nouvelle pour le service, permettant à chaque spécialiste de consacrer du temps à la formation et au développement des activités en cours, voire à la mise en place de nouvelles orientations et bien sûr un temps plus important au suivi des femmes qui le nécessitent.

Ce sera nous l’espérons, une bouffée d’oxygène pour les médecins généralistes du bassin avec un accès plus facile et plus rapide chaque fois que cela est nécessaire avec la création systématique de places d’urgence dans les consultations.

Enfin, les femmes pourront disposer de praticiens plus disponibles.

 

 

 

Le service ainsi restructuré et surtout renforcé en chirurgie pourra offrir aux femmes de toute l’agglomération roannaise et son bassin, une prise en charge optimisée pour chaque pathologie spécifique de la femme et à tout âge de la vie.