Paiement en ligne Résultats d’examens biologiques Espace IFSI Filière gérontologique du Roannais

Hôpital

Actualités

Hommage au Dr Yves ROMAN

 

Ce lundi 11 juillet, le centre hospitalier de Roanne a organisé une cérémonie en l'honneur du Dr Yves ROMAN, ancien chef de clinique dans le service d'urologie.

 

Dominique HUET a introduit cette cérémonie avant de laisser la parole à Roger REVAILLIER, ancien patient du Dr ROMAN, à l'initiative de cette cérémonie. Il a rendu un hommage émouvant à celui qui lui a sauvé la vie et a fait part de quelques anecdotes du Dr ROMAN lors de ses hospitalisations.

 

 

Les Docteurs Yves LE BESCOND, Philippe REVELIN et Malek BARGOUD, tous trois chirurgiens qui ont travaillé avec le Dr ROMAN, ont également tenu à témoigner de leur amitié et ont souligné les qualités humaines et professionnelles du chirurgien.

 

Yves NICOLIN s'est associé à cet hommage, puis Marie, la fille du Dr ROMAN a clôturé cette cérémonie par un hommage poignant.

 

Une plaque a été apposée à l'entrée du bloc opératoire en sa mémoire.

 

 

 

 

    

 

 


 

Le Docteur Yves ROMAN est né le 14 décembre 1946 à St Julien en Genevois, d’un père chirurgien-gynécologue renommé à Annecy et d’une mère professeur d’art dramatique.

Il a fait sa scolarité à Annecy. Puis, dans la lignée de son père, il choisit la médecine. Faculté de médecine de Lyon, internat des hôpitaux en 1972 et chef de clinique dans le service d’urologie du Professeur Jean Perrin à l’hôpital de l’Antiquaille.

Puis il épouse Marie, dont il a eu deux enfants, Cédric et Céline, qu’ils ont élevés autour des valeurs de l’intégrité, la simplicité et l’humour.

En 1979, il arrive à l’hôpital de Roanne comme chef de service d’urologie. Il lui consacrera une grande partie de sa vie.

Entièrement dévoué à ses malades, ceux-ci lui vouent une grande reconnaissance pour ses soins et sa disponibilité. Le personnel soignant l’appréciait tant pour son professionnalisme que son humanisme, mais aussi ses traits d’humour avec lesquels il allégeait avec talent les situations les plus sombres.

Cultivé, mélomane et un brin philosophe, il savourait la beauté des choses et cherchait le sens de la vie. Inconditionnel de musique classique, il adorait Cécilia Bartoli et appartenait à l’ensemble vocal de Roanne, qu’il a marqué par sa bonne humeur et son enthousiasme communicatifs.

Ce charisme et cette grandeur d’âme s’accompagnaient d’une pudeur étonnante. C’est ainsi qu’il masquait ses sentiments par ses traits d’humour.

Il s’est éteint à Roanne le 17 août 2011, après un long combat contre la maladie qu’il a mené avec dignité et courage, à l’image de sa vie.